Actualités

May 13, 2012

Mission Machu Picchu


La visite du Machu Picchu a été une étape marquante de mon voyage. Quelle expédition! On a tous déjà vu Machu Picchu: dans des reportages à la télévision, sur des blogs de voyages, des photos de vacances...Pourtant aucune de ces représentations ni même les mots ne peuvent vraiment retranscrire la sensation de se trouver là, debout, les yeux ebahis devant ce monument.
Category: Perou
Posted by: admin

La visite du Machu Picchu a été une étape marquante de mon voyage. Quelle expédition! On a tous déjà vu Machu Picchu: dans des reportages à la télévision, sur des blogs de voyages, des photos de vacances...Pourtant aucune de ces représentations ni même les mots ne peuvent vraiment retranscrire la sensation de se trouver là, debout, les yeux ebahis devant ce monument.

Ce qui fait de cette visite un moment inoubliable de ce voyage n'est pas seulement la vision de Machu Picchu mais tout le chemin qu'il a fallu parcourir pour y accéder car contrairement à ce que l'on croit Machu Picchu n'est pas tout près de Cusco, il faut d'abord se rendre à Agua Calientes, un petit village qui se situe au pied de Machu Picchu: Une vraie mission pour y accéder.

Il y a en fait plusieurs moyens de s'y rendre. Le plus simple est de prendre un train qui va directement à Agua Calientes détruisant votre budget par la même occasion. Comptez pres de 200 dollars allé/retour. Je me suis donc tourné vers une option alternative qui consiste à se rendre à Agua Calientes en une journée en bus, collectivo puis terminer en marchant le long des rails du train.

C'est donc avec plein de motivation que mardi 1er mai que je prends un taxi à 7h30 qui m'emmène au terminal de bus laissant toutes mes affaires à l'auberge de jeunesse. La première étape de cette mission Machu Picchu est de prendre un bus allant jusqu'à Santa Maria. Je ne pensais pas que le trajet allait être aussi long; au moment d'acheter mon ticket on m'annonce que j'en ai pour 6 heures de trajets. Heureusement que j'ai pris un livre avec moi! Mais en réalité comme presque tous mes autres trajets de bus je ne les vois passer, les paysages sont tellement beaux que je reste le regard accroché à la fenêtre pendant des heures. Au bout d'un moment je finis par aborder deux personnes assises pres de moi qui se rendent eux aussi à Machu Picchu empruntant le même chemin que moi. Me voila donc avec mes deux compagnons de voyages Mattias qui voyage lui aussi pendant un an et Flincher qui est parti pour une aventure à moto qui devrait le conduire à travers tous les continents en trois ans!

6 heures plus tard nous voila donc arrivés à Santa Maria ou nous devons négocier avec un chauffeur de taxi pour qu'il nous emmène jusqu'à Santa Theresa. Cette fois il y en a pour 2h30. On partage le collectivo avec deux autres voyageurs, je me retrouve donc dans le coffre avec les sacs! Cette fois on emprunte des chemins de terre étroit dans la montagne, pas très rassurant surtout lorsqu'on apercoit un camion qui a du s'écraser au fond de la falaise. Enfin nous atteignons l'ultime étape de la journée: le taxi nous emmène jusqu'au rail du train, il nous suffit donc de les suivre pour rejoindre Agua Calientes.

Cette randonnée de 2 heures le long de la rivière commence plutot bien jusqu'à ce que soudain il commence à pleuvoir! On finit la marche trempé, bien content d'arriver! Après un repas bien mérité, nous ne faisons pas long feu, une longue journée nous attend le lendemain car nous voulons être dans les premiers à arriver à Machu Picchu au levé du soleil.

Après une courte nuit nous nous levons à 4h30 du matin et là stupeur on entend comme le bruit d'une pluie battante à l'exterieur. Je n'ai pas d'anorack, mes vêtements ont à peine sécher de la veille, cette journée va être un cauchemar. Flincher s'en va vérifier et là immense soulagement: c'était en réalité le bruit de la rivière s'écoulant à proximité! Vers 5 heures, torche au front nous nous mettons en route. Il ne fait pas trop froid et très vite on se rend compte qu'avec l'effort physique de cette marche, seul le T shirt fera l'affaire. Nous sommes une cinquantaine à avoir mis le réveil de bonheur; une cinquantaine à commencer l'asention de la montagne qui mène à Machu Picchu. 45 minutes de marche extrémement difficile. Imaginez moi, un mois de mai, à 5 heures du mat' en plein milieu du Perou faire une rando à 4000 milles mètres d'altitude!!! Image plutôt insolite mais à ce moment là je me dis que ça en vault la peine et c'est le cas. Plus on monte, plus le ciel s'éclaircis. Enfin à bout de souffle on arrive à l'entrée, en même temps que le premier bus du matin qui a monté les paresseux qui n'ont pas pu se résoudre à grimper jusque là. On rentre croisant un couple de lamas au passage.

Plus que quelques marches à franchir et finalement c'est avec une certaine émotion et grande satisfaction qu'on peut enfin voir sa pointe émerger de la brume du matin.

Machu Picchu. On l'observe, on prend des photos mais on ne réalise pas vraiment qu'on y est enfin, face à lui. On descend pour marcher à travers les ruines plutôt bien conservé. Des vestiges dans lesquelles ils étaient environ 2000 à vivre au sommet de cette montagnes. Puis il y a Wachu Pichu, la montagne célebre qu'il est possible de grimper mais seul un nombre limite de personnes par jour peuvent y accéder du coup ca attire beaucoup les foules, il faut réserver bien une semaine à l'avance.

A la place nous décidons de grimper la montagnes opposé à Wachu Picccu: Machu Picchu montana qui est une des plus grandes montagnes du site. Je croyais être arrivé au bout de mes peines en arrivant sur le site mais en réalité cela n'était qu'un aperçu de ce qui m'attendais car pour atteindre Macchu Picchu il faut grimper pendant pres de 2 heures! Mattias, l'allemand abandonne, c'est donc avec Flincher que nous nous lancons dans la montée de Macchu Picchu montana. La marche la plus difficile que j'ai jamais faite. Avec l'altitude on perd son souffle très rapidement mais heureusement le ciel est encore un peu couvert donc il ne fait pas trop chaud. A plusieurs reprises j'ai cru ne pas pouvoir repartir après avoir fait une pause. Je redouble mes efforts et finalement on arrive au sommet. Une dizaines de personnes sont déjà là pourtant le silence est total, presque religieux. Pas un mot.

Certains contemplent la vue qui est à couper le souffle, un homme à genou semble prier. On se retrouve au même niveau que les nuages. Malheureusement on ne peux pas voir le site Machu Picchu qui est englouti dans brouillard mais la vue n'en demeure pas moins exceptionelle. On reste presque deux heures au sommet juste à admirer; penser...On éprouve une immense satisfaction d'être arriver jusque là en se disant que tous ces efforts en valaient la peine. Puis juste avant qu'on parte les nuages commencent à s'éloigner et progressivement Machu Picchu se révèle à nous, minuscule vu de la haut.


On l'a vu on peut maintenant redescendre, le soleil tape à présent mais la descente est relativement plus facile. On rejoins Mattias sur le site, au pied de la montagne. On lance un dernier regard à Machu Picchu en se disant que c'est problement la première et dernière fois qu'on le voit. Apparition sublime qu'il faut voir et expérimenter une fois dans sa vie, moi c'est fait je l'ai vu, embrassé du regard et jamais je ne l'oublierai. On peut redescendre heureux pour aller boire une bière.


Comments

 Add a Review of this item 
Comment Title:
Your Name:
Your Email Address:
Additional Comments:
 

 

Categories

© Copyright 2011–2017 Morgan Around the World All rights reserved.
made by: Rajat and Lukas